Cavalcade #2 : ma monture, un athlète heureux ?

Intéressant thème que nous propose aujourd’hui Pauline, du blog D’un cheval à l’autre pour cette nouvelle édition des Cavalcades, créées par Gaëlle. Il est certain, que le cheval est en soi, un athlète. De par sa nature, il doit être endurant, résistant aux intempéries ou encore intelligent pour trouver sa nourriture et sa boisson. Cependant, nous pouvons nous demander en tant qu’animal pensant, si aujourd’hui, notre compagnon est bien cet athlète heureux ? Assieds-toi bien, on va discuter de tout ça ensemble.

Le cheval, cet athlète ?

Alors oui, pour commencer, un cheval ou un animal quel qu’il soit, peut être considéré comme un athlète. Il doit en effet se nourrir, survivre, se reproduire et tout ça, dans une nature, certes bien faite mais parfois hostile. Darwin l’a bien dit lui même : “Qui ne s’adapte, disparaît”. Et ça fait (presque) froid dans le dos ! Définissons avant tout ce qu’est un “athlète” : Personne qui pratique un sport, en général un sport individuel, l’athlétisme (Larousse), personne musclée, très sportive (L’Internaute) ou encore : celui qui s’entraînait aux exercices gymniques et participait, dans les jeux publics, à diverses épreuves corporelles (lutte, pugilat, course, saut, disque, etc.) (CNRTL). Bref, nous sommes encore devant un magnifique, que dis-je, sublime anthropomorphisme ! Et oui, toutes ces définitions nous font comprendre qu’un “athlète” au sens strict du terme est forcément un humain et non un animal. Alors oui, je te l’accorde, c’est jouer sur les mots mais il faut également replacer les choses à leur place. Un animal, aussi “intelligent” que possible ne pourra pas développer des capacités propre à l’humain. On peut l’aider à développer son intelligence ou sa propre réflexion mais en aucun cas l’anticipation ou l’autosatisfaction. Par exemple, lorsque vous souhaitez apprendre un tour à votre cheval, vous allez le décomposer pour y aller petit à petit et votre monture va simplement répondre à vos sollicitations mais il ne comprendra pas que tout le travail en “amont” servait simplement à faire la révérence ! C’est en ce sens, qu’on ne peut pas qualifier le cheval en tant qu’athlète au même titre qu’un humain.

Article5-2

Le cheval, ce sportif ?

Ah ! Là tu commences à me plaire et à utiliser les bons termes ! Revenons rapidement sur les définitions, au sens littéral du terme : Qui évoque la pratique d’un sport (Larousse), relatif au(x) sport(s) (CNRTL) ou encore : Qui respecte les valeurs du sport, loyal, bon joueur, fair-play (L’Internaute). Donc, en effet, nous pouvons conclure que le cheval (domestiqué) est sportif car nous lui faisons faire du sport. Peu importe l’objectif de ces séances, le cheval bouge et fait un effort physique et/ou intellectuel. En tant que cavalier, nous faisons aussi du sport, lors de ces séances et non, nous n’allons pas revenir maintenant sur l’éternel débat du “l’équitation ce n’est pas du sport” ! Chut, ça va bien se passer.

Le cheval est donc un sportif, ce qui veut dire qu’il faut le traiter en tant que tel : habitude, nutrition, séances de travail, repos,… Il ne faut rien laisser au hasard, ou presque. Tout dépend de l’intensité de vos séances et de vos objectifs, bien évidemment. Je rappelle au passage, que je n’émet aucun jugement sur la façon dont les cavaliers traitent leurs montures, ce n’est pas ce que je recherche et pas ce que je souhaite sur le blog d’une manière générale.

Article5-1

Le cheval, heureux ?

C’est une question rhétorique, je l’accorde mais qui a fait couler tellement d’encre et alimenté tellement de débat que je ne crois pas que l’on puisse simplement dire oui ou non. Il y a trop de facteurs à prendre en compte, trop de choses dont nous humains, ne sommes pas au courant, trop d’incertitude. Alors vous, cavaliers amateurs ou avertis, vous pouvez surement lire à travers votre monture, essayer de comprendre ce qu’elle ressent. A-t-elle peur ? Est-elle bien ? Sereine ? Apeurée ? Triste ? La vraie question est de savoir si nous pouvons, vraiment, comprendre et traduire les émotions que véhiculent ces animaux. Ils se comprennent entre eux mais est-ce que nous pouvons les comprendre ? Ils essayent pourtant de communiquer avec nous, malgré la différence entre nos deux espèces. Nous essayons de “parler” avec eux bien qu’ils ne soient pas dotés de cette faculté. Essayons-nous à tort, d’établir un contact ? Je pense que non. Nous cherchons une harmonie, une entente, une complicité, un échange. Sans forcément y ajouter des artifices comme la parole ou du matériel. Apprendre à écouter avant de parler. Ce mantra berce ma vie équestre depuis de nombreuses années et même si j’essaye et je me force à écouter avant de parler, ma nature reprend bien rapidement le dessus et je lui parle, encore et toujours. Alors est-ce que ça me rassure ? Oui dans un sens, j’aime lui parler pour lui dire ce que l’on va faire dans cette séance, ce qui l’attend demain, quand je reviens le voir,… J’aime cet échange avec lui et il me le rend plutôt bien. Lorsque je lui dis “non”, il arrête de taper le sol avec sa jambe ou quand je lui “hanche”, il se déplace. Mais est-ce qu’il est vraiment heureux ? J’aime à penser que oui.

 

Finalement, pouvons-nous considérer que le cheval est un athlète heureux ? Je n’affirme pas cette phrase en l’état. Je préfère cette version : le cheval est un sportif qui cherche à faire plaisir à son humain. Là, je trouve que c’est plus juste, même s’il y a encore malheureusement une connotation négative dans cette tournure de phrase, je pense que nous ne saurons jamais si nos chevaux sont heureux auprès de nous ou si au contraire, ils ont toujours cette folle envie de liberté absolue.

Signa2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s